Pour consulter uniquement les carnets de voyages, cliquer ici.

jeudi 15 août 2013

Jour 16 - L'enfer avant le paradis

Aujourd'hui, c'est un peu spécial puisque pour aller à notre prochaine étape, nous avons 6h de ... marche...

Nous avons préparé nos sacs de rando la veille, on prend un bon gros déjeuner, en embarquant au passage quelques boites de céréales pour la route et nous partons en voiture jusqu'au parking Hualapai Hiltop, le début de notre randonnée. Le GPS indique 2h30, mais c'est sans compter sur notre Schumacher à nous, j'ai nommé Caroline. On fait le trajet en 1h20!

Petite anecdote: Je dis à Caro : "Ne t'inquiète pas, cette route ne va qu'au parking, c'est pas ici qu'on va trouver des flics", et hop 10 min plus tard, on tombe sur notre premier barrage de police depuis qu'on est aux états-unis...

Prêt à partir !
Comme on ne sait pas exactement où se trouve le chemin, on part vers l'héliport, sauf que les mecs sur places nous indiquent que c'est de l'autre coté... Çà commence bien, je suis déjà fatigué.
On trouve le bon chemin et c'est partit, on commence par une bonne grosse descente. Premièrement, une grosse descente quand on est chargé comme des mules, c'est pas top top, deuxièmement, on a même pas envie de penser au retour.

Descente sur un terrain compliqué

On est partit vers 9h20, et c'est une erreur, il fait déjà chaud, et on sue à grosses gouttes. La plupart du trajet se fait en plein soleil, un peu d'ombre ferait du bien...

On arrive sur des chemins un peu plus plats

Les kilomètres passent et il faut continuer.


Même certains chevaux ont essayés mais sont mort sur la route...

R.I.P.
On s'autorise quand même quelques pauses de temps à autres.


Enfin un panneau pour nous indiquer qu'on est bien sur le bon chemin ...


Après plusieurs heures en plein soleil, nous croisons le premier cours d'eau, on est rassuré car suite au flashfood (une grosse coulée de boue qui a eu lieu fin juillet), on avait peur de trouver une eau marron.


On arrive enfin au village de Supai, mais ce n'est pas fini, le camping est encore à deux miles...


Malgré qu'on soit crevé, il faut dire que ça nous redonne le sourire ...


On arrive au camping, on est complètement claqué... Après un peu de repos, on monte les tentes et on part voir des chutes qui se trouvent derrière le camping.






On retourne au camping après ce bon moment de détente pour finir la soirée

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour poster un commentaire si vous ne possédez pas de compte Google, sélectionner "Anonyme" dans la liste ci-dessous.